Bien choisir son duvet – Smoky Camp

Bien choisir son duvet


Autant ne pas se tromper quand on achète son duvet car passer une nuit en grelottant n’est jamais agréable. Quelques conseils pour dormir au chaud et se réveiller de bonne humeur.

Pour quelle saison ?
Aujourd’hui il existe des duvet et des sac de couchage pour l’été et pour l’hiver. Donc avant tout, en quelle saison vous allez utiliser votre duvet et dans quel environnement : en altitude, même l’été, la température peut approcher 0°. Dans l’idéal, vous pourriez avoir 2 duvets pour optimiser le poid et l’encombrement; un léger qui supporte des températures au alentour de 10° pour vos rando en vélo ou à pied l’été sous tente et un plus gros pour aller dormir dans les cabanes du Jura en plein hiver. Le vent est aussi un élément important, certains modèles sont conçus pour y résister, d’autres moins. Le vent peut donner un ressenti plus négatif que la température indiquée.

Dans la plupart des marques 3 températures sont indiquées : confort, limite et extrême.
C’est avant tout la température de confort qui doit vous servir de référence dans votre choix.



 

Quel garnissage ?
Le synthétique : souvent plus lourd que celui en duvet, il est aussi moins compressible. Par contre, il résiste mieux à l’humidité. Il sèche un peu plus vite que le duvet et sa durée de vie plus longue. Ces sacs sont également plus économiques que ceux en duvet.

Le duvet naturel : Plus léger, plus compressible, très isolant et respirant. Le duvet perd un peu de son pouvoir isolant s’il est mouillé, à déconseiller donc s’il risque d’être trop exposé à l’humidité (voyage en bateau, kayak ou en période de mousson). Le sac en duvet retrouve son pouvoir gonflant une fois sec. Ces sacs sont bien indiqués pour un portage léger et peu volumineux sans sacrifier le confort thermique. Ils assurent un rapport poids / chaleur optimal.

NOS CONSEILS

Choisir la bonne taille :
Il existe en général plusieurs tailles, ne prenez pas une taille trop petite car vous serez moins à l’aise et surtout vous n’aurez pas cette couche d’air chaud qui vous protège de l’extérieur car comme pour l’habillement, c’est aussi la superposition de couches de tissus et d’air qui va vous tenir chaud.

Choisir la bonne forme :
La forme sarcophage
Elle est la plus répandue, plus anatomiques, elle épouse bien la silhouette et permettent ainsi d’optimiser la protection thermique. Certains possèdent une collerette qui protége les épaules, la capuche protège la tête et permet de respirer au chaud. Ils peuvent avoir des zips sur toute la longueur ou bien relativement courts afin d’éviter l’apparition de points froids. Le Spark de Sea To Summit est un bon exemple de forme sarcophage en duvet confortable jusqu'a 2°.

La forme rectangulaire
Parfaite pour un randonneur éclectique qui passe du van à la tente. Elle offre plus de place mais attention, les angles peuvent devenir des zones où le froid s’installe, à l’instar des formes sarcophage.

Le pied d’éléphant
C’est en fait un demi-sac de couchage, il ne couvre que la moitié du corps, en haut on mettra une doudoune. L’objectif principal est de réduire le poids au maximum.

La couverture ou quilt
C’est un pied d’éléphant ouvert sur l’arrière. Il est impératif d’avoir un matelas de sol très isolant. Là encore c’est pour réduire le poid au maximum. Il est en général vendu avec des élastique pour passer derrière le matelas et rester en place. Il peut être utilisé aussi simplement comme une couverture quand vous êtes en van ou tente.
Le modèle EMBER EB2 de Sea To Summit est un modele très chaud (jusqu'à 2°) pour seulement 560 g (en taille Regular) 


Vous pouvez prévoir une couche en plus pour rajouter quelques degrés : un sac en soie, ou en thermolite comme le thermolite reactor extreme pour vous faire gagner jusqu'à 14° supplémentaire utilisé à l'intérieur d’un sac de couchage. Un sac en coton peut être aussi intéressant pour garder propre votre sac de couchage et rallonger sa durée de vie.


Quelques conseils d’utilisation :
une bonne isolation sous un sac de couchage est indispensable pour vous préserver du froid, prévoyez une couverture de survie ou un matelas gonflable comme Matelas Light Sea To Summit
si votre sac en duvet est mouillé, ventilez-le et faites le sécher rapidement lorsque vous ne l’utilisez pas, conservez votre sac à garnissage duvet hors de sa housse de contention : vous préservez ainsi son pouvoir gonflant.

Signé :
Dr Smoky


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés